Publications

Après-crise: à quoi penser maintenant pour être prêts tantôt?

Après-crise: à quoi penser maintenant pour être prêts tantôt?

Après-crise: à quoi penser maintenant pour être prêts tantôt? Après-crise: à quoi penser maintenant pour être prêts tantôt?
Stratégie de contenu
Valtech Canada
Aurore Le Bourdon

2020-03-30

Alors que les jours se suivent et se ressemblent pour la plupart d’entre nous, penser à « l’après-crise-COVID-19 » peut aider à garder un état d’esprit positif et serein. Les récentes nouvelles de Chine permettent d’entrevoir une lueur d’espoir pour le reste du monde, même si – soyons lucides – il va falloir s’armer de patience.

Regagner la confiance

La priorité sera clairement de remettre l’économie sur les rails, mais il faudra faire face à un défi de taille: retrouver confiance.

Ne plus craindre de se rassembler, de se rendre dans des lieux publics, d’effleurer son voisin dans l’autobus… En Chine, les habitudes de vie ont changé alors que le retour à la vie se fait très progressivement: au restaurant par exemple, on mange en diagonale l’un de l’autre, on respecte encore les distances recommandées dans la rue et le port du masque ainsi que la prise de température restent incontournables avant d’entrer dans une épicerie. Mais si cela peut permettre aux citoyens de recommencer à sortir et, tranquillement pas vite, de relancer l’économie, n’est-ce pas là un moindre mal?

Qui va piano, va sano dit l’adage: lentement, mais sûrement, en continuant de respecter les recommandations de notre gouvernement et en étant particulièrement attentifs aux personnes les plus vulnérables, nous ferons repartir la machine économique.

Maintenir la créativité

Une chose est sûre: si la quarantaine ne plaît à personne, elle aura permis de décupler les initiatives créatives pour rester en contact, continuer à travailler ou soutenir les plus touchés par la crise.

Outre les talents qui se révèlent en cette période de confinement, les commerçants et artisans qui le peuvent sont nombreux à revoir la gestion de leurs activités pour garder le cap tant que possible. En facilitant la livraison, la vente à emporter ou encore en mettant leur inventaire à disposition des consommateurs en ligne, restaurants et boutiques tentent ainsi d’éviter le pire, bien que la situation n’en reste évidemment pas moins difficile.

Nous pouvons nous réjouir de cette réponse créative à la catastrophe, et il sera essentiel de garder cet état d’esprit après la tempête. Réinventer les façons de rendre des produits et services disponibles au plus grand nombre et en tout temps, permettre d’effectuer plus de transactions numériquement et se doter d’outils pour être les plus flexibles possible sont autant de sujets sur lesquels les entreprises de tous les secteurs doivent réfléchir dès maintenant.

Prioriser

Cela peut sembler évident: l’après-crise devra être synonyme de priorisation. Qu’est-ce qui peut être sauvé en priorité? Qu’est-ce qui rassurera vos employés, vos clients, vos fournisseurs? Quelles seront vos premières communications? Établissez dès aujourd’hui un plan avec plusieurs scénarios possibles.

L’objectif est pluriel: rester solidaire dans un écosystème totalement chamboulé, envisager toutes les possibilités, ouvrir la voie à l’innovation et se positionner en mode survie pour repartir en affaires du mieux possible.

Accepter

Oui, la pandémie du COVID-19 sera douloureuse pour tou.te.s - certains le vivent déjà très concrètement. Mais elle se traduira forcément par une réinitialisation salutaire de l’économie mondiale et de ses différents marchés.

Moins d’interdépendances, relocalisation de la production et valorisation du local… Nous mettrons peut-être des mois, voire des années à nous relever, mais les règles auront été revues et les cartes brassées pour envisager le futur plus sainement. Soulignons enfin les effets positifs de cet arrêt forcé de l’économie: air plus pur, pingouins en balade dans un aquarium à Chicago, chant des oiseaux à Paris… Et si on acceptait la situation pour revoir nos façons de vivre, de consommer, de travailler?

Réfléchissons ensemble, dès aujourd’hui, à une économie qui n’aille pas contre la Nature, mais qui agisse pour elle. Si la crise du coronavirus n’épargne personne, la prise de conscience qu’elle génère est tout aussi universelle. Demain n’est pas si loin: pensons-y dès maintenant pour en profiter plus longtemps! 

Relevez les défis de l’économie numérique

Contactez Valtech dès aujourd’hui.
Nous trouver
Relevez les défis de l’économie numérique